04/12/2012

Google knowledge graph arrive en france, vous l'avez entendu à leweb

baru nampak Knowledge Graph ni masa google pas...
Knowledge graph google (Photo credit: Sham Hardy)

Ben Gomes annonce le google graph en france #leweb


Ben Gomes l'a annoncé aujourd'hui à #leweb 12 (non on dit pas au web), leweb, c'est le rendez-vous des start-up et des projets innovants. C'est là ou on réinvente le thermomètre que l'on contrôle la couleur de la lumière, et toute la domotique connectée, le tout contrôlé via votre iphone. Mince, j'ai perdu mon portable... il faudra en acheter un d'avance.

Mais je vous passe les détails d'autres en parlent mieux que moi.

Je n'étais pas à leweb


Donc google knowledge graph, qu'est ce que c'est ?

Je vais faire style je m'y connais, et vous vous ne connaissez pas, mais ne me croyez pas sur parole.

Donc jusqu'à maintenant, google traitait des chaînes de caractère, et maintenant au lieu de traiter des chaînes de mots aligné les uns les autres, il va les traiter en tant qu'objet et gérer les interconnexions les un aux autres. Donc un arbre de connaissance, balisé, etc...

Quelqu'un à dit microdata ? oui, c'est ça, balisez bien vos docs, ça fera moins de travail à google et ses réponses seront plus pertinentes,  ...ou pas.

Le but pour google est l'ordinateur de bord de star trek (moi j'aurais dit d'ulysse 31 elle avait une voix plus sexy.)


Vous connaissez siri, et bien moi je fais le pari que ça va arriver bientôt chez google car si android est installé sur les tablette tactile, que l'on peut directement vocalement poser une question, la transcrire en texte retraité par l'AI, google va nous renvoyer directement des résultats, ou la réponse à nos questions.

J'avais déjà fait une démo de ce style dans une vie antérieur. Et vous pouvez le faire en discutant avec les chatbot en général.

Est-ce que le langage est une barrière au knowledge graph ?


Par contre est-ce que le langage peut être une barrière à ce knowledge graph ? c'est la question que je me pose, car pour pouvoir interpréter ces informations balisées, il faut aussi qu'elles soient contextualisées, car en français on a beaucoup d'homonyme qui pourraient être interprété de manière différente.

Mais en y réfléchissant, en étant connecté et au fur et à mesure des requêtes, google est capable d'identifier le vocabulaire que l'on utilise, et nous proposer donc des contenus du knowledge graph qui seront de plus en plus pertinent.


C'est quoi le futur avec ce knowledge graph ?


Je peux faire l'analogie avec le système qui est utilisé pour siri. Ceux qui connaissent dragon dictate (j'ai pas d'affiliation, c'est de la pub gratuite), c'est une solution qui permet de faire du speech to text, est qui est utilisé par siri (nuance).

Je l'ai utilisé pendant quelques temps (avant de passer sur mac), et un des préalable a une bonne reconnaissance, était de scanner tous mes documents pour pouvoir en sortir un vocabulaire technique.

Après ce scan, je pouvais dicter des mots techniques et le logiciel savait exactement dans quel sens j'utilisais telle ou telle expression.

 
Bref, l'internet des objets google, c'est dans le knowledge graph et ça arrive...